Un blog pour les DK Tanks !

J'ai créé ce blog afin de permettre à ceux voulant débuter le tanking d'avoir quelques bases solides et de savoir dans quelle direction aller. Cependant, gardez bien en tête que l'expérience reste la meilleure école donc n'hésitez pas à faire vos propres essais ! ;-)

Organisation des grimoires: Tous les grimoires servant de guides pour les tanks sont dans Grimoires de Yörgle, juste à droite de ce texte (dans l'ordre de logique de lecture). Notez que même si la date ne change pas, les guides seront toujours mis à jour.

Dernière mise à jour : 13 Janvier 2012.
Contacter Yörgle : Ma DK est gnome sur Elune, et s'appelle désormais Gangreboulon.

Suivez Yörgle sur Twitter ! http://twitter.com/Gangreboulon

jeudi 9 février 2012

[ACTA] Non, c'est pas le nom d'un nouveau cycle...

Bonjour à tous.

De façon très exceptionnelle, je me permets un article qui n'a rien à voir avec le DK, le tanking, ni même le jeu vidéo. Cette petite digression par rapport à mon habitude d'éviter autant que possible que le blog tourne en 36 15 My Life se justifie par la gravité, pour les internautes et citoyens que nous sommes, du projet ACTA dont vous avez peut-être entendu parler.

Pour faire simple, ACTA est un accord prêt à voir le jour qui repose sur des bases limite (pour rester soft) anti-démocratiques, menace (entre autres !) la neutralité du net et répond à des problèmes, certes réels mais très mal évalués, de façon complètement disproportionnée.
Si vous ne traînez sur le blog que pour les articles DK (ce qui est bien légitime) et que le sujet ne vous intéresse pas, désolé du dérangement. Ne vous embêtez pas à lire la suite. =)


Bien que je ne sois que moyennement fan de l'aspect propaganda de la vidéo, elle pose bien les bases. Dans cet article, je vous expliquerai succinctement ce qu'est l'ACTA et surtout ce que vous pouvez faire.
On est nombreux, je pense, à pester contre ce genre de mesures, la victimisation des ayants-droits, la stigmatisation des méchants pirates (qui pourraient très bien attendre trois ans que leur série favorite soit diffusée dans une V.F dégueulasse, voyons), et l'hypocrisie générale consistant à répondre n'importe comment au nouveau concept de l'accès aux œuvres, inhérent à l'Internet. Pour une fois, allons plus loin que la râlerie de comptoir et faisons entendre notre voix.


Qu'est-ce que l'ACTA ?

ACTA = Anti-Counterfeiting Trade Agreement (Traduction : Accord commercial anti-contrefaçon).
Cet accord, discuté en toute discrétion (pour ne pas dire secrètement) ces dernières années par 39 pays, vise à imposer des limitations sévères sur la propriété intellectuelle notamment par le biais des FAI. Ce dernier point s'accompagne de mesures obligeant des derniers à fournir des données privées à des personnes/compagnies.
En outre, des mesures, dont le but est de s'attaquer à la contrefaçon, risquent de mettre en péril la circulation de médicaments génériques, en particulier dans des pays en voie de développement.


Pourquoi ACTA, c'est maaaaal ?

Dans la rapide présentation de l'accord au-dessus, vous avez déjà un peu saisi la nature des problèmes intrinsèques à celui-ci. J'ai bien tâché de rester neutre, mais même en s'en tenant au faits, ça transpire le scandale ce texte ! Si on voulait résumer en quelques points, on pourrait dire que l'ACTA est anti-démocratique, menace la vie privée de nombreux citoyens, la vie (tout court) de certains, répond de façon totalement disproportionnée aux problèmes et tue dans l'oeuf toute possibilité de débat sur un sujet que les majors étouffent bêtement -mais à dessein- depuis la fin des années 90. How dramatic, je sais.

Voici les raisons qui mènent à cette phrase synthétique, plus terre-à-terre que son côté "choc" ne pourrait laisser penser :
  • Tout d'abord, un truc tout bête : le côté hautement anti-démocratique de l'ACTA, qui va concerner des millions (milliards ? oO) de personnes et qui pourtant a été discuté en grand secret pendant des années.
    Il a fallu une pression populaire importante, suite à des publications de Wikileaks, pour avoir un semblant d'info. D'ailleurs, vous trouvez que les infos officielles d'ACTA sont très accessibles ? Un petit test, juste pour le lol : cliquez ici. Ca manque de site officiel tout ça... Heureusement qu'il y a quelques sites qui se mouillent pour permettre aux quidams comme nous d'être informés.

  • ACTA, via son article 23.1, permet de sanctionner de la même façon les infractions sans but lucratif et celles avec un but lucratif. En effet, il est question d'«avantage économique ou commercial direct ou indirect ». Hop, dans la case Gravement disproportionné.
    Accessoirement, cela va à l'encontre de la position du Parlement Européen, exprimée à l'occasion du débat sur la deuxième directive IPRED, en 2007.

  • Dans la même catégorie, l'article 23.4 prévoit des sanctions criminelles dans un cadre flou et sans avoir été discuté de façon un tant soit peu démocratique.

  • L'article 27.3 est une menace très sérieuse du processus de justice équitable puisqu'elle confie à des acteurs privés (les ayants-droits, en clair) la possibilité de faire pression sur les FAI pour bloquer des contenus.

  • Dans le même esprit, l'article 27.4 donne aux ayants-droits la possibilité d'obtenir des données privées sur les utilisateurs sans l'accord d'un juge !
    Sympa le respect de la vie privée. Orwell était un tocard en fait : lui voyait un monde où l'Etat savait tout sur nous, mais ACTA file carrément la vie des citoyens à des entreprises, sur un plateau d'argent. Quel petit joueur ce George.

  • Bien évidemment les FAI seront cordialement invités à coopérer s'ils ne veulent pas être tenus responsables (article 23.4) des dommages occasionnés par les utilisateurs de leur service.
    C'est un peu comme si on obligeait les sociétés gestionnaires des autoroutes à faire souffler dans l'alcootest les conducteurs, sans quoi on les tiendrait responsables des accidents occasionnés à cause d'un fort taux d'alcoolémie, m'voyez. (Sauf que dans ce parallèle, y'a pas vraiment de donnée privée qui est en jeu.)

  • Un de mes préférés : l'article 36 qui prévoit la création d'un Comité ACTA qui pourra modifier, a posteriori, les amendements de l'acte.
    Un comité qui donne un outil législatif hors du cadre des parlements ou des institutions internationales... Wait, what ? o_O

  • La production et la circulation de certains médicaments génériques, salvateurs pour de nombreuses populations, sera désormais impossible.
    Petit extrait d'un article à ce sujet : « Un exemple récent éclaire parfaitement ce problème. L’Inde produit des génériques pour lutter contre le cancer, permettant un accès aux soins des plus démunis. Le laboratoire suisse Novartis veut en interdire la vente jugeant que le générique viole un de ses brevets. Le laboratoire veut ainsi imposer aux Indiens malades de cancer un traitement à 2500 euros par mois, contre 150 euros pour les génériques de même efficacité. » Allez hop, au boulot les métastasé bouffeurs de curry. Ca tombe pas du ciel 2500€ / mois.

  • Enfin, à l'instar de l'HADOPI, la SOPA, la PIPA et cie, l'ACTA prouve la totale incompréhension (ou la corruption, au choix) des politiques quant aux nouveaux media (l'Internet en première place) et leur servilité malsaine vis-à-vis de grandes entreprises qui feignent de ne pas comprendre que le mode de distribution de la culture doit partiellement changer (et a changé, dans les faits, mais malheureusement hors d'un cadre intelligent). Les motivations sont assez limpides quand on sait qu'une partie de la marge se fait sur la distribution, le packaging, etc... (Des éléments purement matériels dont on pourrait se passer ou mieux, laisser le choix au consommateur de s'en passer.)
    Quand on sait que des internautes étaient prêt à payer des accès Megaupload, on se dit que PEUT-ÊTRE (attention folle théorie à venir) les gens ne sont pas tous de vils gredins (je parle comme un octogénaire si je veux) et que payer leurs musiques, films, séries ne les gênent pas. Ils ne veulent juste pas se faire enfiler à coups de 25€ le CD qui dure 40 minutes. Ouais je sais, c'est ultra-subversif comme théorie... Où est-ce que tu vas chercher ces fumisteries Yorgl, franchement ?

    Fun fact : Megaupload était en train de mettre en place, de façon 100% légale Megabox : un système de distribution de musique en ligne qui se serait affranchi de pas mal d'intermédiaires et aurait permis un accès à la musique (des artistes partenaires, bien sûr) moins coûteux et surtout, reversant 90% de la somme payée à l'artiste. Inadmettab' ! Mais bon, c'est sûrement un timing fortuit.



Comment agir ?

Même si dans mon article, je ne fais que réutiliser des infos glanées à droite à gauche (et en particulier sur le site de la Quadrature du Net), pour le coup je vous invite carrément à aller lire la page dédiée : Comment agir contre ACTA.

En résumé, tout d'abord il peut être pas mal de vous informer si vous en avez la motiv' (surtout que c'est pas non plus très dur). Pour être tenu au courant du début de la campagne anti-ACTA à venir, envoyez un email vide à NOtoACTA-subscribe@laquadrature.net (votre adresse mail ne sera pas utilisée pour quoi que ce soit d'autre).

Néanmoins, ACTA ayant déjà été déjà signé par de nombreux pays, l'espoir qu'il reste est que le Parlement Européen rejette ce traité. Pour contribuer à cela, il convient de faire entendre sa voix de citoyen en contactant les Eurodéputés. La Quadrature explique bien la démarche dans le lien donné précédemment (à cet endroit de la page précisément). Cela peut aller du simple appel pour manifester votre inquiétude/désaccord au contact répété, avec différents appels pour traiter et discuter de diverses questions ; en un mot, n'ayez pas peur d'effectuer ce contact ! C'est un droit des plus basiques du citoyens que de se faire entendre.




Un grand merci à la Quadrature du Net pour ce qu'ils font comme travail d'information, de documentation et d'actions pour le bien général ; leur pondération et leur objectivité est d'ailleurs remarquable. Merci aussi à mon ami et ex-collègue (il se reconnaîtra ^^) de me sortir de mon ignorance crasse quant à ce genre de sujet, et m'ouvrir un peu les yeux quand ce genre d'aberrations se trament.


Sources :

• Site de la Quadrature du Net : http://www.laquadrature.net, plus particulièrement leur page Contre-Arguments contre ACTA et l'Analyse de la version finale.
• Page Wikipedia sur l'ACTA.
• Article de Tomsguide sur la Megabox.
• Article de l'Huma.
• Pas le texte officiel de l'ACTA parce que HEY ! Quand on élabore un traité aussi scandaleux, pourquoi le rendre facilement accessible ? \o/

1 commentaire:

  1. Hop, eurodéputés FR concernés par la comission INTA appelés !
    Allez allez les nerds. C'est à vous.

    Au boulot, chop chop !

    RépondreSupprimer